Urgences assurées
Tél. : 05 57 51 44 44
Mon espace
PERSONNEL

130bis avenue
Georges Pompidou
33500 Libourne

Tél. : 05 57 51 44 44

23 Route de Coutras
33910 Saint-Denis
de Pile

Tél. : 05 57 51 44 44

Médecine et rééducation fonctionnelle au Cabinet Vétérinaire Léonard de Vinci de St Denis de Pile et Libourne

Dans nos structures vétérinaire de Léonard de Vinci, de St Denis de Pile,et de Liboure, la rééducation fonctionnelle est la mise en œuvre de techniques manuelles ou instrumentales, dans le but de retrouver les fonctions naturelles altérées par un traumatisme accidentel ou chirurgical, une maladie dégénérative ou non.

Elle s’inscrit dans une approche globale, la plupart du temps en association avec l’Ostéopathie, l’Homéopathie, la Naturothérapie.

Elle s’appuie sur la Physiothérapie

La physiothérapie est l’utilisation dans un but thérapeutique des agents physiques naturels ou artificiels (la chaleur, le froid, le mouvement, les ultra sons, l’électricité, l’eau).

 

Cette branche de la médecine s’appuie sur des règles indispensables :

Patience (surtout en neurologie), Participation (du ou des propriétaires mais aussi de …l’animal), Progressivité (inutile de brûler les étapes), et Protocole (défini d’un commun accord en fonction de la situation initiale et des objectifs à atteindre)


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rééducation par éléctrothérapie
Electrothérapie clinique vétérinaire Libourne
Appareil  a Ultrasons
Appareil Ultrasons vétérinaire
Rééducation par ultrasons
Les Ultrasons en rééducation vétérinaire à Libourne
Hydrothérapie clinique Léonard de Vinci
Rééducation canine par hydrothérapie
Rééducation chien par hydrothérapie
Hydrothérapie a la clinique veterinaire de Libourne

Le thérapeute dispose de plusieurs techniques :

  

Les techniques manuelles

– Kinésithérapie passive et active

  •  Mobilisations
  • Stretching
  • Stimulations : retrait du membre, position debout
  • Exercices actifs assistés : aide au déplacement
  • Exercices de contre-résistance et proprioceptifs

  

– Massages

  • Palpation et manipulation avec l’aide de la peau des tissus sous-jacents
  • Préparent le muscle à l’exercice
  • Etablissent le contact avec l’animal
  • Limitent ou lève les contractures
  • Facilitent le drainage

 

Les techniques instrumentales

– Electrothérapie

  •  Electrostimulation : plusieurs types de courants électriques peuvent être appliqués en fonction du cas : il s’agit de courants antalgiques, de courants trophiques ou de courants stimulants.
  • Ionocinèse : il s’agit d’une technique peu connue qui consiste en l’application d’un champ électrique régulé à intensité constante. Il agit en modifiant la répartitions des charges électriques extracellulaires, en mobilisant les particules chargées, en stimulant l’activité cellulaire et, enfin, permet une électrophorèse médicamenteuse. En pratique, il faut réaliser au moins 6 à 10 séances bi-hebdomadaires de 15 à 20 minutes avec une surveillance continue.

Le liquide de contact des électrodes est de l’eau faiblement minéralisée, siliciée.

 

– Ultrasonothérapie :

 Il s’agit de l’utilisation d’ultra sons de puissance variable, éventuellement modulés.

Ils agissent par effet mécanique (compression et relaxation des molécules tissulaires), et effet thermique (augmentation de la température des tissus en profondeur).

 

Ils soulagent la douleur, assouplisse les tendons, provoquent une relaxation musculaire, remanient la fibrose tissulaire, augmentent la perméabilité vasculaire, accélèrent et améliorent la cicatrisation.

 

– Ondes de Chocs

 C’est une technique assez récente, encore peu utilisée chez le chien mais qui offre des perspectives prometteuses.

 

– Des agents physiques divers : le froid, la chaleur, l’argile,...

 

– Hydrothérapie

 L’hydrothérapie est basée sur l’utilisation de l’eau comme moyen thérapeutique. Elle peut l’être pour des massages ou des « douches » mais le plus souvent il s’agit de tapis roulant immergé plus rarement de piscine ou de spa. Il en existe plusieurs modèles mais le principe reste le même.

On utilise les propriétés de l’eau dont la plus connue est le principe d’Archimède (tout corps plongé dans un liquide reçoit une poussée verticale de bas en haut égale au poids du volume d’eau déplacé), mais également la poussée hydrostatique (l’eau exerce sur un corps immergé une pression d’autant plus importante qu’on s’éloigne de la surface) et la résistance hydrodynamique (résistance à l’avancement).

Ainsi, l’animal est soulagé d’une fraction non négligeable de son poids ce qui lui permet de faire un effort sans pression (ou presque) articulaire. La marche dans l’eau a un effet stabilisant du mouvement et donc stimule la rééducation.

On peut observer également une diminution de la douleur, un effet massage, drainage, relaxant (l’eau est à 30°C)

 

Les différentes indications sont :

 

  • Renforcement musculaire et cardiaque, amplitude articulaire
  • Rééducation post opératoire orthopédique
  • Rééducation d’affections neurologiques
  • Amélioration de pathologies articulaires chroniques
  • Prévention des dysplasies
  • Obésité
  • Préparation sportive

 

Il existe cependant des contre-indications comme les pathologies dermatologiques, les maladies infectieuses, l’insuffisance cardio-respiratoire majeure, les plaies ouvertes, l’épilepsie, les problèmes de sphincters, les affections oculaires.

En ce qui concerne plus spécifiquement le tapis immergé, l’eau est maintenu aux environs de 30°C, la hauteur de l’eau et la vitesse du tapis sont variables et adaptables en fonction de l’animal, de ses indications, du rythme et des réactions individuelles.

 

La Physiothérapie est d’un développement assez récent dans le monde vétérinaire même si elle a été mis en avant dés les années 90 par le docteur Dominique Granjean par l’animation d’un groupe de vétérinaires passionné par la médecine sportive. Cette approche est essentielle dans le concept global de soins à apporter à nos compagnons de vie.